L'équipe

Le regard artistique et pédagogique

Camille PERDRIEL – Danseuse – interprète, pédagogue

Danseuse, éducatrice spécialisée, Titulaire d’un Master de Recherche en Travail Social, elle est formée en médiation chorégraphique et initiée en danse thérapie à Free Dance Song. Animatrice de plusieurs ateliers de danse en milieu scolaire et socio-culturel à destination des enfants, elle pratique principalement des danses africaines et la danse contemporaine. 

Elle se forme auprès d’Elza WOLLIASTON, Irène TASSEMBEDO, Chrysogone DIANGOUAYA, … aux différentes danses africaines, ainsi qu’à la Technique DUNHAM auprès de Christiane DE ROUGEMONT. Depuis 2017, elle va régulièrement à l’Ecole des Sables au Sénégal où elle est initiée à la Technique GERMAINE ACOGNY qui a rencontré un écho particulier en elle, face à son regard sur le monde et sur ce qu’est la danse.

Elle a été interprète lors d’animations de rue, improvisations, spectacles avec l’école Free Dance Song ; dans le spectacle de rue « Osez l’espace public » par Isabelle MAUREL (Groupe Corps et Voix avec Jessica Orsinet) avec la Maison des Métallos, dans « Les choses les plus simples » (Chorégraphe Heddy MAALEM).  C’est lors de sa rencontre avec Julie DOSSAVI, lors de la création de « Au suivant » en 2016, que Camille entame sa propre démarche artistique. Depuis 2017, elle est interprète pour Graines de Mouvements.

Autant dans son activité de travailleur social que dans la danse elle aime le cadre de l’improvisation, à partir de ce que l’autre lui inspire. La rencontre de l’autre, l’altérité et le partage sont le fil conducteur de ses différentes activités pédagogiques et artistiques.

Par ailleurs, elle développe ses compétences de gestions de projets associatifs en collaborant avec Free Dance Song, Studio Maho Performance (Cie Florent Mahoukou).

Elle allie depuis maintenant quelques années sa passion pour la danse et sa pratique d’éducatrice.

Cet objectif personnel a poussé Camille à fonder Graines de Mouvements afin de partager avec le plus grand nombre ce projet et cette vision du monde.

Inari SALMIVAARA – Regard extérieur 

Chorégraphe, danseuse et professeur de danse (D.E Contemporain). INARI SALMIVAARAa d’abord étudié la danse classique au Conservatoire de Turku et à l’École Nationale de Ballet de Finlande. Après son diplôme, elle a poursuivi ses études en danse contemporaine à « The Codarts Academy » à Rotterdam. En 2004, elle a obtenu son diplôme de chorégraphe au sein de l’École de Théâtre de l’École Supérieure des Beaux-Arts d’Amsterdam. Après son diplôme, elle a travaillé à la fois comme chorégraphe et danseuse free-lance aux Pays-Bas, au Canada, en France, en Suisse et en Finlande.

En plus de ses activités en danse, Inari pratique la capoeira angola et la méditation pendant de nombreuses années.

Dans son travail artistique, Inari mélange différentes langues artistiques et elle aime physiquement impliquer le spectateur. Dans ses performances, le point de départ de son travail est la situation théâtrale elle-même : regarder et regarder, partager les espaces avec des étrangers.

Pour en savoir plus :   https://atelier-ais.com/

Stan BRICHE – Danseur, performer, interprète 

Suite à une formation de comédien en Conservatoire, Stan Briche manifeste dès le début de son parcours théâtral un vif intérêt pour les formes hybrides. Du cabaret au concert punk, des créations expérimentales, virtuelles, vidéos ou documentaires, il envisage le travail scénique comme un tout hybride et c’est tout naturellement et presque sans s’en rendre compte qu’il se met, un jour, à danser.

Il participe ainsi à plusieurs festivals de danse à Londres, Berlin ou Paris (notamment au Centre Pompidou) avec, notamment des performances avec Catherine Bäy ou François Chaignaud. Peu à peu, en travaillant avec divers chorégraphes, il accepte cette nouvelle condition de danseur. Il collabore ainsi avec Annie Vigier & Franck Apertet, Ivana Müller, Geisha Fontaine, Frédéric Nauczyciel, La Horde et Olivier Dubois. Il s’intéresse de plus en plus à la composition chorégraphique, notamment auprès de Liz Santoro et Ashley Chen avant d’écrire ses propres chorégraphies, tout en continuant de travailler en tant qu’interprète pour différentes compagnies et collectifs. 

Il continue également un parcours de comédien, explorant des écritures aussi diverses que Sarah Kane, Heiner Müller, Sénèque, Goethe et Rodrigo Garcia. Début 2020, il rejoint la compagnie Graines de Mouvement, permettant à son parcours de retrouver le jeune public et de s’engager dans une démarche pédagogique.

Alexandre MARTINOT – Création Lumière et Régisseur en tournée

Alexandre a commencé en régie générale dans la musique à l’Arapaho, puis il tourne de nombreuses années avec Les fils de Teuhpu et Linda Lemay. Il se lance ensuite dans la création lumière au sein de la Compagnie Tamèrantong ! Sous la direction de Christine Pellicane et Philippe Maymatet de la Compagnie du Sarment.

Il travaille comme régisseur général / régie plateau et lumière au Café de la Danse à Paris sous la direction de Loïc Barrouk.

Actuellement principalement en régie lumière dans les différentes antennes des Maisons des Pratiques Artistiques Amateurs de Paris, il décide de participer en parallèle à la création lumière du spectacle J’ai le droit !

Ayant toujours allié sa vision engagée du monde à ses collaborations artistiques, c’est naturellement qu’il soutient ce projet mêlant art et sensibilisation des enfants à leurs droits fondamentaux.

Emilie GROZDANOVITCH – Danseuse, enseignante en danse afro-contemporaine

D’origine Franco-serbe, Emilie grandit dans un environnement familial métissé entre la France et la Jamaïque. Très rapidement, elle découvre la danse de ballet et la musique africaine traditionnelle de Guinée avec ANA CAMARA et rencontre la danseuse Cora Laure DUPUIS, assistante du créateur des Grands Ballets d’Afrique Noire, le danseur, poète et écrivain guinéen AHMED – TIDJANI CISSE.

Elle rentre alors dans un parcours d’apprentissage et d’entraînement physique auprès de deux danseuses, professeurs et chorégraphes de danse contemporaine et classique : Sylvianne CATHERAIN (Kinésiologue pour la danse) et Christiane STURNICK (ex. danseuse de Béjart) ; suivra l’école de formation de KIM KAN (L’IDFP) à Paris, puis l’Ecole internationale de Théâtre de Jacques LECOQ.

Elle continue à se former régulièrement en danse africaine et contemporaine auprès de nombreux professeurs, danseurs, devenus chorégraphes reconnus depuis tels que : Irène TASSEMBEDO, Georges MOMBOYE, Merlin NYAKAM, Lamine KEITA…

Il y a quelques années, elle rencontre Christiane de ROUGEMONT, et découvre un lieu, l’Ecole FREE DANCE SONG à PARIS dont les directions de travail, la Technique Katherine DUNHAM dispensée par Christiane et l’improvisation par Isabelle MAUREL regroupent une multitude de ces centres d’intérêts. Elle collabore avec le collectif FREE DANCE SONG pour la création de la conférence dansée « Dans le sillage d’un étoile » dirigée par Christiane.

En 2016 elle impulse la création de l’association Collectif Arts en transe qui soutient et co-organise des évènements de rencontres multidisciplinaires entre artistes & publics, des stages de danse et de musique, des cours de danse, de tournages de vidéo-danse et créations de spectacles vivants.

Pour en savoir plus : http://arts-en-transe.com/

Julia CATTIAU-LIAGRE – Chargée de diffusion et production

Julia a débuté dans le management digital et de l’innovation orienté design. Ayant toujours eu un attrait pour la culture et les arts, elle décide de basculer dans la production culturelle. Elle se spécialise aujourd’hui dans le spectacle vivant. Elle est chargée de la diffusion de la compagnie Graines de mouvement ainsi que de la production et communication.

Sans oublier l’équipe bénévole

Violaine Pinel, Présidente

Enora Le Roux, Secrétaire

Estelle Mairesse, Trésorière

Anne-Marie Avot Pelissou, Comptable

Ying Chang, Charte graphique et site internet (Pour en savoir plus sur son travail https://changying.fr/)